Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aide , informations juridiques et légales pour lycées collèges écoles,

Un chef ‘établissement ne devrait pas dire cela ... » 1er épisode.

« Un chef ‘établissement ne devrait pas dire cela ... » 1er épisode.

Le titre va servir de "prétexte" à balayer les décors des EPLE, balayer à prendre au sens "cinématographique", comme avec une caméra, et qui sait peut être à "balayer" un peu le "temple" des scories laissées par quelques marchands pas toujours bien intentionnés. Qui sait ?

Pour continuer à paraphraser, Montaigne aurait dit « ce n’est que quelqu’un assis sur son cul ... ». Je parle du Chef d'établissement.

C’est sans doute un peu plus, mais surtout pas trop. Comparons le à un « pilote » d’avion avec dans sa cabine un copilote, mécanicien et opérateur radio. Stewarts et hôtesses étant classés dans personnel navigant chargés du confort des passagers. Tu enlèves les ailes et tu as l’EPLE.

Météo, tarmac, modèle du zingue restent l’environnement, les paramètres extérieurs au vol.

Mais un seul est « commandant de bord » en ce sens qu’il représente l’État » dans la carlingue EPLE.

La formation genre « simulateur de vol » reste la littérature à ce sujet, l’environnement législatif, stages et autres « briefings », et beaucoup d’autres choses sans oublier les « contacts avec les pairs ».

Pour continuer la comparaison aéronautique, l’EPLE reste quand même dans la situation d’Air Inter des années 50, qui avait le monopole des vols courts intérieurs, grâce au « public captif » que lui permet encore « le périmètre scolaire » mais … mais …. déjà le choix des options permet un peu « le contournement » et bien des ministres des transports pédagogiques du haut de leur tour de Grenelle se demandent si … Prenons les mots et concepts employés ou mis en œuvre comme « contexte d’objectifs de performance , Innovation, performance, gouvernance, pilotage, management, leadership, LOLF (Loi Organique relative aux Lois de Finances), objectifs chiffrés contractualisés … qui cachent souvent une vision de l’École que l’on voudrait « en concurrence ».

Le plan de vol  du chef d’établissement reste surtout, encore, toujours le PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AUX PERSONNELS DE DIRECTION. C’était il y a vingt ans et c’était une des rare fois où s’associait la signature d’un ministre, d’un ministre associé, d’État,  (Malanchon ) et un Secrétaire Général du syndicat des chefs d’établissement. Résultat d’une grève administrative longue et dure des Perdir. Alors, jeunes chefs d’établissements, nouveaux « faisant fonction », « préparants du concours de Perdir », avant de prendre le manche étudions le plan de vol. https://www.education.gouv.fr/bo/2002/special1/som.htm

Le chef d’établissement représente l’État : Il est presque « seul maître à bord » mais avec : « Le chef d'établissement représente l'État au sein de l'établissement public local d'enseignement (EPLE). Il en préside le conseil d'administration. Il est secondé dans son action par deux fonctionnaires, nommés par le ministre de l'éducation nationale ou l'autorité académique habilitée à cet effet, relevant de statuts distincts et intervenant chacun dans des domaines de compétences spécifiques, conformément à l'article 10 du décret n° 85-924 du 30 août 1985 :
- l'adjoint appartient au corps des personnels de direction et constitue avec le chef d'établissement la direction de l'EPLE. Il seconde le chef d'établissement dans ses tâches pédagogiques, éducatives et administratives et le supplée en cas d'absence ou d'empêchement ; le chef d'établissement peut lui déléguer sa signature ;
- le gestionnaire appartient au corps de l'administration scolaire et universitaire et constitue avec le chef d'établissement et son adjoint l'équipe de direction de l'établissement. Il seconde le chef d'établissement dans les tâches de gestion administrative, qui recouvre l'administration générale et la gestion financière, ainsi que dans celles de gestion matérielle, conformément aux dispositions de la circulaire n° 97-035 du 6 février 1997. »

C’est donc avec eux il va devoir analyser des situations, fixer des objectifs, élaborer et mettre en œuvre des stratégies, mesurer et réguler. Il va aussi gérer et développer les ressources humaines de son établissement : déléguer, être à l’écoute , valoriser les actions et les réussites, encourager et aider le personnel d’où l’importance de consacrer du temps à des réunions « rituelles » de l’équipe de direction, d’autant qu’aucun des membres de cette équipe n’a choisi les autres.

Pour autant le vol et son ambiance est soumis à d’autres personnels, d’autres facteurs.

Les autres personnels de la carlingue : Le ou la CPE qui est tantôt la femme ou l’homme de la vie scolaire, tantôt le représentant de l’administration car membre de « droit » et non « élu » du C.A et présentant en cela la voix « mono tonale » de l’administration « établissement ». La cohésion et la complémentarité au sein de l’équipe de direction (adjoints, gestionnaires, conseillers principaux d’éducation, chefs de travaux ou coordinateurs…) sont considérées comme des conditions nécessaires pour un pilotage efficace de l’établissement : « il faut une équipe de direction soudée » sinon le vol sera tiré à hue et à dia et bien des passagers vont renvoyer bruyamment « trous d’air » et changements de cap incessants dans des sacs en papier prévu à cet effet.

Les autres plans de vols : de 1989 (L.Jospin) à 2018 (J.M.Blanquer) pas moins de 9 Lois fondamentales sur l’École. Cela peut aider d’en maîtriser au moins les « substances » pour éviter de mettre « le pilote » automatique qui pourrait conduire des examinateurs de Concours, des Dasen qui « évaluent » à se demander s’il ne faudrait ou voudrait pas mieux remplacer tout ce monde par des machines …

 

Là, tu peux cliquer sur chacune des réformes, ce sont des liens qui donnent en substance, faits par un partenaire bien connu. Mais c’est un bon début, genre se faire la main avec un petit « Cessna ….

La suite au prochaine épisode ...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article