Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aide , informations juridiques et légales pour lycées collèges écoles,

Un chef d ‘établissement ne devrait pas dire cela ... » 2ème épisode

« Un chef  d‘établissement ne devrait pas dire cela ... » 2ème épisode.

Ça y est, tu viens d’avoir ton brevet de pilote, tu entres dans la carlingue de l’EPLE.

Si tu n’as pas le costume ni la casquette, c’est que tu ne les vois pas, les personnels sauront se muer en « tailleurs » au bon et mauvais sens du terme , selon les cas. Rappelle toi quand tu étais naguère « prof » …

Être « pointu » c’est qui alors en EPLE ? C’est sans aucun doute conduire l’avion à bon port, à l’heure indiquée avec les passagers tout sourire et la compagnie détentrice des capitaux l’œil rivé à la fois sur le vol mais aussi sur les cotations de ses actions en bourse en constantes augmentations.

Les cotations en bourse ou les objectifs de l’Éducation nationale : Depuis Laurent Fabius et l’unanimité des votes des deux assemblées, fait rarissime, les objectifs de l’École sont « définis et arrêtés ». Depuis 2001 et l’instauration de la loi de réforme de la gestion de l’Etat, la LOLF (Loi Organique relative aux Lois de Finances), les règles budgétaires et comptables des institutions étatiques ont été profondément transformées. Avec cette réforme, dont l’ambition est d’instaurer une gestion plus démocratique et plus efficace des dépenses publiques, les établissements scolaires du second degré (collèges et lycées) sont désormais soumis à une obligation de résultats chiffrés. Ils doivent se fixer des objectifs opérationnels, en termes de taux d’accès au bac, de taux d’accès à un niveau de qualification, de taux de passage dans la classe supérieure, ou d’accès à une orientation choisie, … tous les indicateurs de performance sont possibles. Ces objectifs chiffrés sont contractualisés avec l’inspection académique et le chef d’établissement doit en rendre compte. Donc les discours et les savoirs sur les « neuro sciences » et autres sujets que l’on retrouve dans les belles copies des « concourants » futurs chefs d’établissement, c’est sans doute bon pour la « culture » mais loin d’être nécessaire pour être à l ‘heure, à bon port et avec les actionnaires de la boite qui filent le boulot ravis …

Le demande faite aux chef d’établissement est « essentiellement » économique …

APAE en sont les outils. Le Ministère, en début de texte lançant cette affaire, ou cet « assistant au pilotage » décolle tout réacteur en pleine puissance en rappelant que cet outils se veut « contribution au débat public et aux politiques publiques .

- Le premier axe peut se décliner en plusieurs objectifs thématiques : approfondir la connaissance des élèves et enseignants, de leurs parcours, de leurs compétences ; analyser les territoires ; contribuer à l'évaluation des établissements ; traiter les différents sujets sous l'angle des inégalités de situations ; suivre les réformes et les expérimentations en cours et contribuer à leur évaluation ; participer à l'élaboration des comparaisons internationales, les expertiser, les diffuser et les valoriser lorsqu'elles sont pertinentes. » et « construction d'un système d'information statistique exhaustif et fiable ; renforcer la démarche qualité mise en place au sein de la direction ; améliorer l'efficience et la qualité des processus de la Depp ; poursuivre la description et l'homogénéisation des processus de production d'information ; anticiper et accompagner l'évolution des systèmes d'information et des compétences des agents ; poursuivre l'implication dans les réseaux statistiques nationaux, européens et internationaux ; poursuivre les échanges au sein du réseau de la statistique de l'éducation, Depp et services statistiques académiques (SSA) ; contribuer à animer la recherche en éducation dans ses différentes dimensions grâce à des liens renforcés avec le monde de la recherche ; échanger régulièrement avec de nombreux partenaires internes - direction générale de l'enseignement scolaire (Dgesco), direction des affaires financières (Daf), inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR), inspection générale de l'éducation nationale (IGEN) -, ou externes au ministère, pour mieux répondre et anticiper les besoins. »

Tout est dit dans les textes officiels et savoir « ouvrir » l’application pour la lire c’est bien, mais s’imprégner des « textes sacrés » c’est mieux. https://www.education.gouv.fr/bo/17/Hebdo14/MENP1700413C.htm?cid_bo=115002

Tout cela bien entendu avec des mots parfois « étrangers » à une culture des chefs d’établissement parfois, surtout au début, inondée des « flots pédagogiques ». Un petit détour avec la « notion de valeur ajoutée » que l’on aurait pu croire « circonscrite » aux entreprises mais qui irrigue depuis la LOLF les ailes de nos aéronefs du savoir.

Valeur ajoutée en Lycée

Valeur ajoutée en collège

Ainsi (voir l’enchaînement des différentes Lois sur l’École de 1981 à aujourd’hui in article précédent) l’École est passé « d’une logique de moyens à une logique de résultats ». Le citoyen peut avoir son avis et les avis « diverger » mais le fonctionnaire représentant de l’État doit maîtriser, comprendre, appliquer » sinon … à changer de métier.

La Lolf pour les nuls

La culture « prof » est bien entendu plus « irriguée » par les logiques de « moyens » et tout l’art du maître « chef d’établissement », le « trait » de l’architecte pédagogique sera d’entraîner, amener, faire partager à des « équipes » non choisies cette logique de « résultats ».

Et donc « n’est pas Pilote qui veut, mais Pilote qui peut ».

Suite au prochain épisode.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stop Pub Overblog 03/01/2021 22:24

Merci pour cet article, au plaisir de vous voir.